Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NOTE sur « Nature morte au guéridon », Picasso, 1932.

31 Juillet 2018

Ce tableau m’inspire cette pensée sur la façon qu’à le receveur de recevoir dans un tableau ou dans un poème ; ici je ne « vois » pas l’utérus ou avec difficulté certaine, il ne m’est guère important d’avoir l’idée que Picasso a voulu déployer, sa volonté...

Lire la suite

Réfléchi sur le langage

26 Juillet 2018

Il n’y a rien à voir derrière le langage. Il est partout et nul part. Il est le texte et non ce seul moyen d’atteindre le miel d’un poème, la logorrhée d’un monologue ou la discursivité d’un récit. Il est structure de tout. Et c’est seulement au prix...

Lire la suite

écrire

26 Juillet 2018

écrire c’est dialoguer ‘fin non c’est pas vraiment dialoguer c’est tutoyer en tout cas

Lire la suite

14 Juin 19h24

26 Juillet 2018

Infatigable de procrastination L’article sur les rythmes de Tsvetaieva et Bonnefoy à écrire Coule soudainement au dedans de ma gorge Dans un cri hors pair où nullité Et plénitude s’arrangent Comme elles peuvent m’étouffant Avec l’allonge du café En un...

Lire la suite

Poème à Chloé 2017

26 Juillet 2018

Pizarnik dit un trou dans la nuit subitement envahit par un ange * J’attendais dans les tourments de l’absence qu’une main grise se pose à cet horizon qu’est mon corps (Puisqu’il n’y a de corps qu’aux limites je veux dire : c’est fermer les yeux et éprouver...

Lire la suite

Le père et la fille

26 Juillet 2018

Mon cœur bat trop vite – je prends un lexo – Pourquoi le prendre si c’est pour étouffer ? Au Peintre je vois un père et sa fille, de l’autre côté ; Ce gars était au lycée avec moi Qu’ai-je oublié pour ne pas avoir d’enfant moi ? Que n’ai-je pas informer...

Lire la suite

8 juin 2017

26 Juillet 2018

Ici le café déjà de l’ombre ce sein troué retrouvé tard les mots me débordent c’est tondre ! une nuit un jour et c’est ici dans ce bar. Parfois j’oublie les phrases et je retrouve l’autre à l’horizon le poème exténue déjà ces jours déçus Ici le café déjà...

Lire la suite

Publié depuis Overblog

26 Juillet 2018

Pourquoi, nom de dieu j’ai commencé ma vie en disant Je ? instance virginale ? Si Apollinaire écrit c’est pour forcer Marie à la Fellation - et je doute écrire pour autre chose.

Lire la suite

Le poème inversé

19 Juillet 2018

le passé par moi des yeux pourtant et des yeux et cette vitesse cette folie de ne pouvoir dire car tout a été dit et rapidement suffit-il à moins que suffit-il d’évoquer l’étonnement au détour à moins que des yeux pourtant pourtant blessés et devenu déments...

Lire la suite

La nuit

19 Juillet 2018

c’était dans la nuit et partout se montrait la nuit et la nuit semblait déserte mon corps foulait la nuit comme la nuit ne pouvait l’envelopper et dans la nuit j’ai vu des yeux blancs qui scrutaient la nuit comme la nuit peut parfois nous scruter c’était...

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>