Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

Réfléchi

20 Mars 2018

J’ai cessé depuis fort longtemps de réfléchir en homme sensé sinon en poète. Et c’est bien là mon désarroi. À la place du syllogisme, la rime ; à la place de l’argumentation, le désordonné du vers libre. Je me confonds avec ce qui ne va pas de soi, s’étouffe...

Lire la suite

Publié depuis Overblog

17 Mars 2018

il faut plus qu’un poème, c’est-à-dire un autre poème pour célébrer le poème. la nuit ouvre ses yeux en moi. je puise dans le puits j’assaille la poésie mais, ivre de cela, une once de démence même, au centre du corps point pourtant une question : devrais-je...

Lire la suite

Publié depuis Overblog

17 Mars 2018

j’ai laissé des troncs d’arbres : des factures, au gardien des faux.

Lire la suite

Publié depuis Overblog

17 Mars 2018

Et tu mets les pieds dans l’eau, noyé seul. Et tu pries, et tu rejoins, et tu vois ton idéal. Par où la mer fini.

Lire la suite

Publié depuis Overblog

17 Mars 2018

Et si j’écris c’est pour pousser vers le rendez-vous qu’est la mer la mort seule nue Et lorsque je fais le mot je fabrique en dehors de moi. Lorsque je dis le texte elle revient intacte.

Lire la suite

Le Grand Maïakovski

16 Mars 2018

il est à marseille laissez le il parle admettez qu’il est quand même assez beau buvons une vodka et écoutons le c’est beau dit une voix c’est déjà fini ! il sort – son front cogne le ciel

Lire la suite

La vieille Eve

13 Mars 2018

à l’intérieur d’elle il y a : des organes des poteries des glaces des ports des pas ports des longs organes des petits des loisirs des charrues des noms facebook des sacs des mollets des plats de couscous et rien d’autre.

Lire la suite

Poème à mon père

13 Mars 2018

Non insistante reconnaissance du geste d’amour Plutôt annonce d’une fleur auparavant ployée en son erreur Car par quels moyens s’ouvrir lorsque tout est intérieur ? Annonce alors du tournesol se tournant en son secret, au zénith de son cœur, Terreau qui...

Lire la suite

Poème possédé à Fanny Metzli-Gadan

13 Mars 2018

poème possédé à Fanny Gadan tu n’as pas à savoir plus que la stèle puisque déjà le souvenir s’est tu en ton regard seul l’instant – oiseau ou lumière (charme filtrant ma mort) me dicte ce poème en l’écorce du jour, nous allons voir Cézanne – et le tronc...

Lire la suite

Poème à mon psychanalyste

13 Mars 2018

Pour cela il faudrait Pour cela Parler Pour cela il faudrait Saisir au vol l’image À la mesure de… Mais je n’en parlerais pas Il faudrait Oui c’est vrai Il faudrait Une personne imbibée de silence dans la pièce où nous nous trouvons Il faudrait ce peu...

Lire la suite